Rechercher

Jos Roy / le printemps est là...




le printemps est là cummings le trompette

la bouche traîne sonde jusqu'au moindre renflement

de manière pressante il s'agirait d'écrire un soupir érotique

qui gonfle à l'instant des civilisations exsangues

ou de pointer du doigt l'exploration de la rosée épaisse

&

faire place au volume typographique qui prononce l'écrit

le lien la rencontre dans la même aspiration

affine le baiser


très comprenante du moi insignifiant & bavard

à l'image de ces euphorbes qui bataillent dans le fossé

cherchent à exhiber le plus tendre des verts

eh bien partante pour traverser la suite

aux parfaites conditions imparfaites

partante sur le socle faillant pour rugir soi&lemonde



**



comme tout s'échappe

même le choix

dans cette haleine de mots

le tremblement seul

interprète la fleur le

parfum qui englobe face&matin

& l'assurance avec laquelle

– tu –

renverse le monde



**



tu m'as dit ce matin – parce qu'il neige & qu'ici

c'est aussi précieux que le désert fleuri de l'Atacama - parce que

je me suis levée avant toi en fait

avant-après mais ce sont nos histoire – comme je

revenais pour quelques délicieuses minutes encore

me blottir en nous – tu m'as dit en riant & sentant la fraîcheur de ma peau oh

tu es sortie & tu as joué à t'asseoir dans la neige ou quelque chose dans le genre. tu as ajouté que j'avais dû laisser deux jolies petites traces rondes sur le tapis blanc. j'ai trouvé ces mots tellement mensongèrement tendres.

parce que bien sûr avec ce froid je ne serais pas allée cul nu dehors & que – même si – nous le savons tous les deux – les empreintes n'auraient

jamais

jamais été si petites que ça


© Jos Roy 2021

Dernier ouvrage paru de Jos Roy : Orpailleuse, préface de Cécile A. Holdban, éditions Baz'Art Poétique, 2020

À paraître : & dedans quantité de soleils / & inside a great many suns (Black Herald Press, 2021)

Et bientôt en réimpression: De suc & d'espoir / Of Sap & Hope (Black Herald Press, 2014)