GascoyneNT.png
Gascoyne1.png
KRaine.png

After Ten Years’ Silence - Lev Shestov

Dix années de silence - Léon Chestov

 

an essay by DAVID GASCOYNE
 

ouvrage bilingue bilingual book
Traduit de l’anglais par Michèle Duclos

Isbn 9782919582273 – 2020 – 10 €

à paraître / forthcoming

David Gascoyne, l’un des grands poètes britanniques du xxe siècle, est l’auteur de plusieurs recueils – dont Roman Balcony, paru alors qu’il n’a que 16 ans, La vie de l’homme est cette viande (1936)La Folie de Hölderlin et Poems, 1937-42, ou encore le poème radiophonique Pensées nocturnes (1956). Dès 1933, lors de ses séjours en France, il fréquente de nombreux artistes et écrivains (Breton, Dalí, Ernst, Éluard…) avant de lier amitié avec Benjamin Fondane (qui lui fera découvrir la philosophie de Léon Chestov) et Pierre Jean Jouve. D’abord influencé par le surréalisme (on lui doit le premier ouvrage en anglais consacré à ce mouvement et la traduction des Champs magnétiques de Breton et Soupault), Gascoyne s’en détachera pour se consacrer à une poésie humaniste et spirituelle. Son œuvre, d’une originalité saisissante et visionnaire, est marquée par une profonde angoisse existentielle, empreinte d’un mysticisme prophétique et tourmenté.

*

Du même auteur, chez le même éditeur

Pensées nocturnes / Night Thoughts
Traduit de l’anglais par Michèle Duclos, Postface de Roger Scott, 2016


La vie de l'homme est cette viande (Mans'Life Is This Meat)
Introduction et traduction de Blandine Longre, 2016

Voir également
David Gascoyne et la fonction prophétique (David Gascoyne and the Prophetic Role) de Kathleen Raine, traduction de Michèle Duclos, 2017

*

David Gascoyne (1916-2001), one of the great British poets of the 20th century, is the author of several collections—Roman Balcony, published when he was only 16 years old, Man’s Life Is This Meat, Hölderlin’s Madness and Poems, 1937-42, while his New Collected Poems, edited and introduced by Roger Scott, was released in 2014 (Enitharmon Press). From 1933 onwards, while staying in France, he met many artists and writers (Breton, Dali, Ernst, Éluard…) before befriending the Romanian-French poet and philosopher Benjamin Fondane (through whom he discovered the philosophy of Lev Shestov) and the French poet Pierre Jean Jouve. At first influenced by Surrealism (he wrote the first book in English dedicated to this movement and translated into English The Magnetic Fields by Breton and Soupault), by the late 1930s Gascoyne distanced himself from it and began to write a more humanistic and spiritual poetry. Imbued with a startling and visionary originality, his work is marked by a deep existential angst while being fraught with a prophetic, tormented mysticism.

Michèle Duclos a consacré son enseignement et sa recherche à l’Université Bordeaux Montaigne à la poésie anglophone contemporaine. Ses principales publications sont l’essai Kenneth White, nomade intellectuel, poète du monde (ellug, 2006) et Un regard anglais sur le symbolisme français, Arthur Symons, Le mouvement symboliste en littérature (L’Harmattan, 2016). Elle a dirigé l’anthologie Poésie britannique des années trente (Presses Universitaires de Bordeaux, 1996) et a participé à l’Anthologie de la poésie irlandaise du xxe siècle (Verdier, 1996) ainsi qu’à Poètes d’Irlande du Nord (Presses Universitaires de Caen, 1995). Elle a traduit Ruth Fainlight et Thomas Kinsella (éditions Fédérop), Harry Clifton et John Montague (éditions Alidades), Charles Tomlinson, Eamon Grennan et Shizue Ogawa (éditions Caractères). On lui doit également la traduction de Mort d’un explorateur (éditions Dufourg-Tandrup, 1992) et de Pensées nocturnes (Black Herald Press, 2016) de David Gascoyne. Elle participe aussi à des revues littéraires, particulièrement Poésie/première et temporel.fr.

Michèle Duclos dedicated her research and teaching career at the Université Bordeaux Montaigne to contemporary English poetry. She has published, among others, the essay Kenneth White, nomade intellectuel, poète du monde (ellug, 2006), Un regard anglais sur le symbolisme français, Arthur Symons… (L’Harmattan, 2016). She has also edited the anthology Poésie britannique des années trente (Presses Universitaires de Bordeaux, 1996), and contributed to the Anthologie de la poésie irlandaise du xxe siècle (Verdier, 1996) and Poètes d’Irlande du Nord (Presses Universitaires de Caen, 1995). She has translated into French Ruth Fainlight and Thomas Kinsella (éditions Fédérop), Harry Clifton and John Montague (éditions Alidades), Charles Tomlinson, Eamon Grennan and Shizue Ogawa (éditions Caractères). She also contributes to various literary magazines, particularly Poésie/première and temporel.fr.